Le chien de berger belge

No comments

 Le Berger Belge est un chien élégant, aux proportions carrées, alerte et agile, au port fier. L'os de cette race est modérément lourd. Pour les chiens qui doivent garder le troupeau pendant de longues heures, leur démarche est douce, infatigable et sans effort plutôt que de conduire. Ils ont tendance à se déplacer en cercle plutôt qu'en ligne droite. Le sous-poil est extrêmement dense et le poil de couverture est constitué d'un abondant poil de garde long, bien ajusté et droit. La texture doit être moyennement dure, et non soyeuse, pour la protection. Le sous-poil est extrêmement dense par temps froid pour l'isolation. L'ouverture de l'oreille est protégée par des touffes de poils. L'expression du chien de berger belge est intelligente et interrogative, et la coloration noire est frappante.

Histoire

Le Berger Belge, le Tervuren belge et le Malinois belge sont à l'origine trois variantes locales d'une même race, connue sous le nom de Berger Belge ou Berger Continental. Le chien qui a hérité du nom de Berger Belge était à l'origine connu sous le nom de variante Groenendael de la race. Comme tous les bergers belges, il s'agissait d'un chien de ferme de travail, censé à la fois garder et garder le troupeau. Cette race se distinguait des autres parce qu'elle avait un poil noir assez long.

En 1910, ces chiens ont été officiellement baptisés Groenendael d'après le chenil qui élevait sélectivement les chiens noirs depuis 1893 (juste après que les bergers belges aient été reconnus comme une race). À cette époque, la race avait acquis une certaine réputation en tant que chien de police et était déjà employée à ce titre en Amérique. Pendant la Première Guerre mondiale, ils ont continué à briller comme chiens de garde, de messagers et même de trait. C'est là qu'ils ont attiré l'attention du public, et ils ont rapidement connu une certaine popularité après la guerre.

En 1959, les trois races de bergers belges ont été divisées en races distinctes, le Groenendael étant par la suite connu sous le nom de Berger belge. Avec son pelage noir chatoyant, c'est la race belge la plus marquante, et ce fait, ainsi que ses capacités polyvalentes, lui ont valu de nombreux fidèles supporters.

Tempérament

Toujours vigilant et en mouvement, le Berger Belge glisse en grands cercles. Ce sont des chiens enjoués, alertes, vigilants, protecteurs, indépendants et intenses. Il est distant avec les étrangers et doit être présenté avec précaution aux autres chiens et aux animaux domestiques. Certains peuvent être dominateurs. Ils sont intelligents et obéissants, mais indépendants. Ils sont protecteurs de leur foyer et de leur famille.

Maintenance

Le Berger Belge a besoin de beaucoup d'exercice, soit un bon jogging long, soit une longue et pénible séance de jeu. Il a besoin d'espace pour se déplacer pendant la journée et il est préférable qu'il ait accès à une cour. Son double pelage doit être brossé et peigné deux fois par semaine, et plus encore lorsqu'il mue.

Santé
  • Préoccupations majeures : aucune
  • Préoccupations mineures : crises d'épilepsie, troubles cutanés, allergies, hypothyroïdie
  • Occasionnellement vu : CHD, PRA, pannus, dysplasie du coude, hémangiosarcome
  • Tests suggérés : hanche, coude, œil
  • Durée de vie : 10-12 ans
Remarque : si les caractéristiques mentionnées ici peuvent fréquemment représenter cette race, les chiens sont des individus dont la personnalité et l'apparence varient. Veuillez consulter l'organisme d'adoption pour obtenir des détails sur un animal de compagnie spécifique.

No comments

Post a Comment